Hier j’ai abordé la notion de mémoire traumatique et de syndrome de stress post-traumatique (SSPT). Si vous êtes intéressé par le sujet je vous mets un livre qui le développe en 2ème photo (just slide).
Une manière aussi de montrer que les maladies du mental sont des maladies au même titre que celles du corps et devraient être traitées avec autant de sérieux et considération. S’occuper de sa santé mentale ne devrait pas être quelque chose de honteux et on devrait tous s’en inquiété à un moment ou à un autre de nos vies.
Comme le peu de fois où je vais sur les réseaux sociaux je ne vois passer que questionnement sur le Covid, théorie du complot et autres inquiètudes liées à cette situation, je me dis que cette période va sûrement laisser quelques traces dans nos vies comme : anxiété, stress, dépression, peur des germes, peur de sortir, peur des gens… Et que c’est le bon moment pour en parler.
Il nous faudra donc être attentif pour nous et pour nos proches et se rappeler que ce faire aider n’est pas une honte, ni un signe de faiblesse et le cas échéant, les thérapies cognitives montrent d’excellent résultats, n’hésitez pas à chercher un thérapeute qui les pratique.
Je vais partager quelques outils que j’utilise moi même (soit pour moi et/ou en cours).
Le premier c’est la cohérence cardiaque.
La cohérence cardiaque est un outil de biofeedback qui utilise donc un retour du corps ET la respiration. C’est un outil très efficace, surtout si il est d’entraîné quotidiennement. Je n’ai pas la place de développer plus que ça ici mais il suffit de tapper “cohérence cardiaque” dans votre moteur de recherche et vous trouverez largement comment pratiquer. Pour info j’utilise un capteur avec une application, mais vous pouvez très juste prendre votre pouls.
Dans les techniques de biofeedback, vous pourrez aussi trouver le “neurofeedback” qui utilise le retour des ondes cérébrales. Mais il faut obligatoirement un capteur pour pratiquer et à priori aucune étude n’a montré que c’était plus efficace que la cohérence cardiaque (En tout cas dans l’état actuel des connaissances)
La cohérence cardiaque est adaptée à la gestion du stress et de l’anxiété “de base”.
Par contre dans le cas de SSPT, peut être qu’il faudra pratiquer des thérapie qui reprogramme la réponse au stress comme par exemple l’EMDR. Bien que l’on puisse pratiquer seul.e, je pense que dans ce cas là, il sera peut-être mieux de trouver un thérapeute qui pourra aider, au moins au début.
L’EMDR est reconnu par l’oms depuis 2013 comme une des thérapie à appliquer en cas de SSPT. C’est comme une reprogrammation du cerveau qui permet de changer la réponse du corps à un stimuli traumatique. En gros c’est une manière d’enlever la boucle et de permettre au cerveau d’assimiler un événement traumatique et de pouvoir l’intégrer. Pour avoir personnellement expérimenté cette méthode, je trouve que c’est d’une efficacité redoutable (même sur de vieux traumas) et c’est très simple et très rapide à mette en œuvre. Donc vraiment, ça vaut le coup d’essayer.
Il existe beaucoup d’autres outils, comme tout ce qui permet au corps d’exprimer ses émotions : la danse, le chant, l’art, l’écriture, le théâtre… N’hésitez pas à explorer ceux qui vous appellent pour compléter.
Ma conclusion c’est que dans nos sociétés, on fait très attention à développer le corps et l’intellect mais pas assez à gérer nos émotions et notre spiritualité. C’est pourtant tout aussi important et plus que nécessaire par ces temps incertains, alors n’hésitez plus à emprunter ces chemins et à trouver des outils qui vous correspondent.