Chère petite étoile,
C’était quand la dernière fois où tu t’es regardé dans la glace sans avoir envie de changer quelque chose à ton corps ?
Est-ce jamais arrivé d’ailleurs ?
T’es-tu jamais retrouvé dans un magasin de fringues et de te sentir mal parce que rien ne va. À chaque fois tu as blâmé ton corps d’être si nul au lieu de condamner ces vêtements de ne pas être taillés pour toi.
Combien de temps cela te prend chaque jour pour “Ne pas avoir l’air d’être tombée du lit” ?
As-tu jamais calculé combien de ton argent passait dans : les produits de beauté, l’esthéticienne, le coiffeur, les machins minceur, les machins anti-vieillissement, les vernis ongles et leurs toxique dissolvant, le tatouage de maquillage permanent, les permanente de soucils (si si ça existe), la décoloration de l’anus (si si ça existe aussi)… Tout ça pour s’entendre dire que de toute façon à tous les âges de leurs vies les hommes préfèrent les femmes de 20 à 22 ans.
Nous “vieillissons” alors que eux se “bonifient avec l’âge”.
Mais alors pourquoi se faire chier ? Nous ne pouvons pas avoir l’air d’avoir 20 ans toute notre vie, ce n’est pas une demande raisonnable. De plus ça répond à une demande patriarcale et il serait peut être temps de changer ça. Voilà maintenant que c’est acté qu’est-ce qu’on fait ?
Récupérer son intégrité face à son image dans le miroir ça prend du temps. Déconstruire cette croyance que si tu ne fais pas tout ça “tu te négliges” ou “tu ne prends pas soin de toi”. Tu as le droit de définir ce qui te fais vraiment du bien. Pas pour que les autres valides que “tu prends soin de toi” mais que pour réellement tu prennes soin de toi.
Pour moi, prendre soin de moi c’est avoir du temps pour me reposer. Si je ne prends pas ce temps, je ne prends pas soin de moi. Basta.
Alors ce que je te propose aujourd’hui, c’est de faire un premier pas vers toi et vers la réconciliation de l’image que tu as de toi.
Prends 5 minutes de silence et demande à ton corps : “De quoi as-tu vraiment besoin ?”
Ecoute la réponse. Et surtout, entend là.